Elyane Dicaire

Elyane Dicaire, 26 ans,
Adjointe virtuelle

Décris-nous ton cheminement professionnel : J’ai créé monadjointevirtuelle.com après plusieurs années de travail dans différents bureaux montréalais.

Secrétaire diplômée depuis presque 10 ans, j’ai commencé dans le métier comme secrétaire-réceptionniste pour gravir les échelons rapidement et devenir secrétaire de direction.

Mon bagage est varié : firme de génie-conseil en mines et métallurgie, entreprise d’import-export, centre de reconnaissance des acquis et des compétences au niveau collégial, milieu universitaire, j’ai une solide expérience avec les immigrants nouvellement arrivés ainsi qu’en relations internationales. Je suis polyvalente et m’adapte aisément à différents milieux et à différentes situations.

As-tu complété des études dans ce domaine ? : Diplôme d’études professionnelles (DEP) en concentration secrétariat au Collège supérieur de Montréal (1 485 h).

Pourquoi as-tu choisi ce domaine ? : Parce que j’ai toujours eu une grande facilité en français, particulièrement en correction et en rédaction. À l’école, j’étais pointilleuse, j’aimais le travail bien fait. Je ne savais pas nécessairement vers quoi je me dirigeais, et je pensais que peu importe ce que je ferais dans la vie, un diplôme de secrétariat me servirait toujours. J’avais raison!

Qu’est-ce qui te motives ? : La satisfaction du travail bien accompli. Le soulagement qui se lit sur le visage du client/du patron quand il a l’impression que je viens de lui sauver la vie (ou, à tout le moins, quelques heures de travail et plusieurs gros mots!).

Pour toi, qui est ton modèle ? : Mes proches. J’essaie de m’entourer de gens qui m’inspirent. Mon papa me disait toujours, adolescente, de prendre ce qui me plaisait chez les autres pour forger ma personnalité. Chaque personne autour de moi a ce petit quelque chose d’unique qui en fait un exemple.

Quelles sont tes valeurs ? : Je suis une personne loyale et fiable. Je suis peu dans le paraitre, et beaucoup dans l’être. Je tends à devenir une meilleure personne tous les jours.

Quels sont tes passes temps / hobbies ? : La lecture, l’écriture (quand je décide de m’y mettre!), le cinéma et les séries télé, la navigation sur Internet… Et je suis une iPhone addict! Sinon, nous passons beaucoup de temps en famille, c’est ma priorité.

Comment te décrirais-tu en quelques mots ? : Joviale, sympathique et souriante, j’aime discuter, échanger et être stimulée intellectuellement.

Quelle est ta plus grande qualité ? : Mon ouverture d’esprit et ma facilité à interagir.

Quel est ton plus grand défaut ? : J’ai peur de déplaire et les critiques m’affectent beaucoup.

Où te vois-tu dans 5 à 10 ans ? : J’aimerais avoir une clientèle établie et une petite entreprise qui fonctionne bien. Je n’ai pas de rêves de grandeur, j’ai simplement envie de pouvoir concilier facilement ma vie de famille et mon rôle de maman à mon emploi, raison pour laquelle j’ai créé mon entreprise.

Pourquoi désires-tu t’impliquer avec Génération XYZ ? : Parce que je trouve la Jeune chambre et ses membres très stimulants et le travail qu’elle fait d’une importance capitale pour les jeunes entrepreneurs. C’est un privilège pour moi de travailler avec des gens aussi motivés et généreux.

Valérie Provost

Quel est ton cheminement professionnel?

J’ai commencé à travailler à la Fondation Santé (autrefois appelée Fondation de l’Hôpital du Haut-Richelieu, avant la fusion de 2007) à l’été 2002. J’avais été embauchée comme stagiaire pour l’été et par le fait même, je faisais un de mes deux stages requis par mes études à l’université. J’ai continué à travailler à la Fondation durant les 2 étés suivants, toujours comme stagiaire. J’ai terminé mes études à l’université à la fin de 2004 et en janvier 2005, la Fondation m’a appelée pour savoir si je pouvais aller travailler quelques semaines pour remplacer la réceptionniste qui avait quitté. J’ai accepté, mais en leur disant bien que c’était très temporaire, maximum 6 semaines… Finalement, je suis toujours là ! On m’a offert de garder le poste de réceptionniste tout en me donnant d’autres tâches qui se rattachaient plus à mon domaine d’études (relations publiques). Je combinais les tâches de réception avec quelques tâches d’organisation d’événements. En même temps, la Fondation m’offrait des possibilités d’avancement et petit à petit, on a engagé une nouvelle réceptionniste et je suis devenue coordonnatrice des événements et plus tard, directrice des événements. Après une réorganisation interne, on m’a offert le poste de directrice des opérations et des communications il y a environ deux ans. Je vois à ce que toutes les activités quotidiennes de la Fondation, comme les diverses sollicitations (téléphoniques, postales, corporatives…) et les événements, se déroulent bien et comme prévu, en plus de m’occuper des différentes communications de la Fondation (communiqués de presse, bulletins d’information, infolettre, rapport annuel…) et de superviser l’équipe formée de la réceptionniste, la coordonnatrice de la base de données et la coordonnatrice des événements.

As-tu complété des études dans ce domaine ?

Oui. J’ai étudié en communications, profil relations publiques à l’UQAM. C’est un programme qui couvre large, mais qui avait une concentration plus organisation d’événements et gestion de projet.

Pourquoi as-tu choisi ce domaine ?

Très honnêtement, je ne me souviens pas pourquoi j’ai choisi d’étudier en relations publiques ! Mon premier choix pour mes études à l’université était les relations publiques, mais j’avais appliqué aussi en économie au cas où. Finalement, j’ai été acceptée en communications à l’UQAM.

Qu’est-ce qui te motives ?

Dans mon travail, je dirais que ma motivation est de voir les projets mis de l’avant par la Fondation se réaliser grâce à la générosité de notre communauté. Je trouve ça très motivant de voir, qu’en tant que communauté, on réussisse à moderniser les soins de santé qui nous sont offerts. On souhaite à personne d’avoir à utiliser les services de santé (sauf pour les grossesses et les naissances, bien sûr !), sauf que, parfois, dans la vie, on va avoir à les utiliser et dans la majorité des cas, ça ne sera pas une chose heureuse. Donc, si je peux aider un peu à ce que, lorsqu’une personne en aura besoin, notre communauté ait la chance d’avoir des soins de santé (que ce soit pour des soins à l’Hôpital, en centre d’hébergement, en soins palliatifs, des soins à domicile ou en CLSC) modernes, de qualité et à proximité de leur domicile, bien ça, je trouve ça motivant.

Pour toi, qui est ton modèle ?

J’ai deux amis qui me disaient que pour cette question-là, je devrais répondre que mon modèle, c’est eux ! Donc, juste pour eux : mon modèle jdans la vie, c’est Carlo et Philippe ! Non, mais sérieusement, je ne sais pas si j’ai un modèle en particulier… Je dirais que n’importe qui qui mène une bonne vie et qui crée son propre bonheur est un modèle pour moi ! Par bonne vie, j’entends quelqu’un qui travaille fort, qui est gentil et respecte les autres, quelqu’un d’authentique, qui est bien entouré par sa famille et ses amis et qui aime s’amuser et rire…

Quelles sont tes valeurs ?

Pour moi, cette question-là rejoint un peu la précédente. Je dirais que, ce qui est le plus important pour moi, c’est la famille et les amis, le respect des autres, l’authenticité, le dévouement et la générosité.

Quels sont tes passes temps / hobbies ?

J’aime beaucoup passer du temps au chalet pour faire du bateau, aller à la pêche et me faire bronzer en lisant un bon magazine avec un bière sur le bord de la plage ! J’écoute beaucoup de musique et j’aime vraiment passer du temps avec mes amis. Un de mes passe-temps favori, c’est cuisiner. Je dois dire, en toute humilité et modestie, que j’ai un talent culinaire assez pas pire !

Comment te décrirais-tu en quelques mots ?

Je dirais que je suis une fille qui aime rire, s’amuser, travaillante, indépendante, généreuse, vraie…

Quelle est ta plus grande qualité ?

Je pense que je suis généreuse avec les gens que j’aime et que j’apprécie. Faire plaisir aux autres, ça me rend heureuse !

Quel est ton plus grand défaut ?

On me dit que je ne suis pas la plus patient et c’est vrai !

Où te vois-tu dans 5 à 10 ans ?

Sérieusement, je crois que si j’étais relativement à la même place dans 5 à 10 ans, entourée de ma famille et mes amis et que je travaillais encore à la Fondation et à aimer ce que je fais, je serais très contente. Pis, si je me faisais un chum avec ça, ça serait encore mieux ! ;-)

Pourquoi désires-tu t’impliquer avec Génération XYZ ?

Je trouve ça important de s’impliquer dans sa communauté quand la « vie » est généreuse avec toi. Je n’ai pas de problème dans la vie, j’ai relativement tout ce que je veux et que j’ai besoin, la santé, une famille, des amis qui m’aiment et que j’aime, un bon travail, alors si je peux contribuer ne serait-ce qu’un tout petit brin à ma communauté, ça me fait vraiment plaisir !

Jessy Hébert

À propos de Jessy Hébert

Génération XYZ est heureux de vous présenter le membre du mois : il s’agit de Jessy Hébert, président et fondateur de SaniSolutionsinc., une entreprise de distribution de produits sanitaires, de nettoyage, d’équipements santé et sécurité et de produits industriels. Cette nouvelle entreprise est le fruit de la détermination et de la persévérance d’un homme passionné, positif et en soif de relever des nouveaux défis d’envergure lui permettant de se surpasser.

Dès l’âge de 14 ans, Jessy Hébert, fils d’un entrepreneur, a été plongé dans le milieu des affaires lorsqu’il s’est vu confier la responsabilité de l’entretien extérieur du plus gros complexe douanier au Québec. Quelques années plus tard, une grosse bannière de mode lui offre la gestion d’un magasin déficitaire avec une douzaine d’employés à sa charge.  En quête de nouveaux projets, Jessy Hébert fait un retour dans l’entreprise familiale, passant de chef d’équipe à directeur général. Parallèlement, il complète ses études en gestion des opérations et logistiques au HEC de Montréal. Guidé par son cœur et fort de l’expérience qu’il a acquis au cours des dernières années, il se lance en affaires et fonde SaniSolutionsinc.

Jessy Hébert est une personne émerveillée par la vie, toujours à la recherche de projets et de défis  stimulants. Afin de décompresser et de refaire le plein d’énergie, il aime particulièrement s’adonner à tous types de sports en montagne, ainsi qu’en forêts.

À son avis, Génération XYZ permet aux entrepreneurs de briser l’isolement que parfois peut créer un démarrage d’entreprise et représente une occasion en or de nouer des liens d’amitié et d’affaires qui seront peut-être durer toute une vie.

Samuel Schmidt

Génération XYZ est heureux de vous présenter le membre du mois : Samuel Schmidt, président et co-fondateur de la société Intello Technologies inc. Fondée au début des années 2000, cette magnifique entreprise, ayant son siège social à Saint-Jean-sur-Richelieu et des filiales aux États-Unis et au Mexique, se spécialise dans la gestion des accès Internet câblé et sans fil, ainsi que dans la gestion des contenus pour l’affichage numérique. Par exemple, monsieur Schmidt peut être particulièrement fier de son logiciel i-Hôtel qui a été spécialement conçu pour l’industrie hôtelière et qui est maintenant utilisé dans plus de 400 hôtels à travers le monde pour un total de plus de 100 000 chambres.

Nous pouvons dire que Samuel Schmidt était destiné à un bel avenir dans le domaine informatique. En effet, il a réussi à obtenir la gestion du réseau informatique d’un cabinet d’avocats à l’âge de 16 ans seulement. Ce passionné d’informatique a par la suite travaillé comme programmeur-analyste ainsi que technicien réseau durant plusieurs années pour finalement devenir consultant réseau indépendant. C’est au début des années 2000 qu’il se lance dans la belle aventure Intello Technologies inc.

Samuel est un entrepreneur travaillant, sincère et intègre. Il trouve sa motivation dans son désir de bien servir ses clients et en leur offrant les meilleures solutions adaptées à leurs besoins. Quoi de plus satisfaisant qu’un client heureux! Samuel est également fier d’offrir un environnement de travail motivant pour ses employés.

Puisqu’une partie importante de sa clientèle et de ses partenaires d’affaires sont à l’extérieur de la région du Haut-Richelieu, Samuel Schmidt a vu dans Génération XYZ une belle opportunité pour l’aider à développer son réseau de contacts dans notre région à partir d’activités divertissantes et innovantes.

Simon Lallement

Simon Lallement a été élu membre du mois d’octobre de Génération XYZ. Il est le président et fondateur de la société Vü Communications, entreprise qui se spécialise dans la publicité adhésive. À partir de concepts réfléchis, créatifs et esthétiques, Vü Communications permet à ses clients d’afficher une image dynamique et un environnement haut en couleur.

Ayant comme formation une technique en marketing au Cégep Lionel-Groulx et un BAC en administration des affaires avec une concentration en relations publiques et publicité, Simon Lallement a cumulé près de cinq années d’expérience dans le domaine de l’alimentation ainsi que cinq autres années dans le domaine de la restauration. Il a ainsi participé à des consultations en stratégie marketing et en ressources humaines pour l’ouverture de plusieurs restaurants. Ensuite, Simon a été représentant/vendeur pour la société FritoLay dans le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu pour finalement se lancer dans le démarrage de sa propre entreprise : Vü Communications.

Simon est une personne très sociable qui déborde d’énergie. En plus du temps qu’il consacre à sa société, il ne manque jamais l’occasion de faire du sport ; soccer, course, raquette et ski alpin ne sont que quelques exemples d’activités auxquelles il s’intéresse. Il ne faut donc pas s’étonner que son modèle soit Louis Garneau, un homme qui se démarque pour sa passion, sa persévérance et l’équilibre qu’il a su maintenir entre le travail, la famille et l’activité physique.

Simon Lallement trouve importante son implication dans Génération XYZ, car ça lui permet de faire plusieurs rencontres avec divers jeunes gens d’affaires de la région et d’échanger avec eux. « Il s’agit d’un regroupement d’entrepreneurs qui aide notre génération à faire notre place. »